Snowpiercer (Netflix) : que penser de la nouvelle série à bord du Transperceneige ?

Snowpiercer (Netflix) : que penser de la nouvelle série à bord du Transperceneige ?

Curieux d'avoir un premier retour sur la nouvelle série Snowpiercer bientôt diffusée sur Netflix ? Bonne nouvelle, elle est disponible avec un peu d'avance aux États-Unis et nos collègues de CNET ont donc pu jeter un coup d'œil aux premiers épisodes (aussi diffusés sur la chaîne américaine TNT). L'occasion pour eux de publier une première critique.

Nous vous résumons leurs premières impressions dans cet article détaillé sur le nouveau programme de la plateforme de streaming par abonnement (SVoD). 

Attention, ce papier peut contenir des divulgâchis. Parcourez-le avec précaution si vous voulez éviter d'être spoiler.  

 



Que penser de la nouvelle série Snowpiercer sur Netflix ? 

Rentrons d'emblée dans le vif du sujet, les premiers épisodes de Snowpiercer laissent entrevoir une série convaincante. Outre-Atlantique, ils sont sortis le 17 mai, soit une semaine avant l'arrivée de la série dans les autres pays.

Sur Netflix, le premier épisode est en ligne duis le 17 mai et un épisode supplémentaire sera ajouté au catalogue chaque semaine. Dans nos contrées, il faudra s'armer d'un peu plus de patience. Les deux premiers épisodes du show seront à l'affiche le 25 mai prochain. 

 

Aux manettes du projet, on retrouve le showrunner Graeme Manson, notamment connu pour avoir piloté Orphan Black. Rappelons que la série est basée sur le roman graphique français, déjà adapté au cinéma par le célèbre réalisateur coréen Bong Joon-Ho. Il fait d'ailleurs partie intégrante de ce nouveau projet puisqu'il en est producteur exécutif.

Dans Snowpiercer, la Terre a finalement succombé aux excès de l'humanité. La planète est inhabitable, son noyau est gelé après l'échec des scientifiques pour la sauver. Ces "apprentis sorciers" avaient tenté d'utiliser le froid extrême comme dernier recours contre le réchauffement climatique, évidemment sans succès. 

Les seuls survivants font le tour de la planète sans but, à l'intérieur d'un train de 1001 wagons. Après plus de st ans dans cet écosystème expérimental et fragile, tous sont conscients que si le moteur s'arrête, leur vie aussi. 



Qui est au casting ?  

Jennifer Connelly obtient le rôle principal dans Snowpiercer. Elle incarne Melanie, la responsable de l'accueil du train le jour, et une ingénieure diplômée de Yale et du MIT le soir. Elle a plusieurs casquettes et ne ménage pas ses efforts à bord des wagons de la dernière chance. Cest un véritable couteau-suisse et un roc dans le Transperceneige, un lieu où l'adversité règne encore souvent en maître. 

"Il faut faire des sacrifices", dit-elle à un jeune apprenti ingénieur. "Les besoins du train sont plus importants que votre propre bonheur. Nous sommes des ingénieurs, nous gardons le monde en vie."

L'actrice excelle dans le rôle de cette femme aux multiples facettes. Tantôt chaleureuse et accueillante, tantôt autoritaire et dominatrice ou simplement menaçante, elle alterne et change de registre avec brio. 

 

Toutefois, les problèmes ne sont jamais loin pour son personnage. Elle qui est aussi  "la voix du train", celle qui utilise le système de sonorisation du Snowpiercer pour tenir les passagers informés, a très vite un gros problème sur le dos : il y a eu un meurtre en troisième classe.

La voilà donc forcée de convoquer le seul inspecteur de police présent à bord du train pour essayer de débusquer le tueur. L'équilibre du Snowpiercer est déjà fragile et un meurtre pourrait tout remettre en question.

André, le policier, est interprété par Daveed Diggs. C'est également l'un des leaders des plus désœuvrés, ces passagers sans billet qui survivent entassés dans le dernier wagon du train.



Une enquête efficace 

L'enquête est d'emblée palpitante et parvient à tenir le spectateur en haleine. Des parallèles avec Meurtre dans l'Orient Express, Snowdrift et d'autres classiques du genre sont aisés. Mais le meurtre est aussi un outil pour André. Il lui permet de sortir de la queue du train et d'œuvrer pour le bien commun, mais aussi et surtout pour celui de ses camarades d'infortune.

André décrit d'ailleurs le Snowpiercer comme une "forteresse de classes", et les différentes strates de cette société inégalitaire sont au cœur de de la série. Dans le train, les habitants sont classés selon leur niveau de richesse et leur position dans la société d'avant.

Il y a trois classes de voyageurs : la première, la seconde et la troisième et chacune donne à ses membres des avantages ou des privilèges distincts. Enfin, surtout les deux premières, puisque les pauvres hères de la troisième ont à peine le droit à quelques miettes.

Ces malheureux du fond du train sont mal nourris, ils n'ont pas accès à l'eau courante, à la lumière du jour ou aux soins médicaux. Pour toutes ces raisons, une nouvelle rébellion se prépare, même si la précédente a été réprimée dans le sang. 



S'émanciper du film ? 

Bonne nouvelle, l'adaptation télévisuelle parvient à exister indépendamment du film. Elle en rrend certains ingrédients comme les mentions constantes à Wilford, le cerveau du Transperceneige, mais soutient quand même bien la comparaison.  

Elle est moins brute, moins dérangeante, moins violente et trash. Elle ne s'attarde pas sur les détails sordides aussi dramatiquement que le film le fait.

La version télévisée de Snowpiercer fait réfléchir à l'équilibre délicat entre la capacité du pouvoir à corrompre et les besoins du bien commun. C'est un programme divertissant et bien mené.  La plupart des personnages sont aussi bien développés, même s'ils se trouvent dans des camps opposés.

La musique est peu, mais bien utilisée. Des classiques comme la version vinyle de Sealed with a Kiss de Bobby Vinton ou encore Bad Religion de Frank Ocean font à chaque fois leur petit effet.

Bref, Snowpiercer est une série séduisante et intéressante que vous ne regretterez pas de regarder. Rendez-vous sur Netflix dès le 25 mai pour commencer à en profiter.  

Cet article a été rris et adapté à partir de celui de CNET.com

À lire aussi : 

Netflix : les meilleures séries originales selon CNET, les spectateurs et la presse


à lire aussi Canal+ Ciné Séries : Netflix, Disney+, OCS et un bon prix, faut-il s'abonner au pack roi du streaming ?

Lire l'article sur cnetfrance.fr

OnePlus Nord : le smartphone milieu de gamme aura un Snapdragon 765G

OnePlus Nord : le smartphone milieu de gamme aura un Snapdragon 765G Carl Pei, le co-fondateur de OnePlus, apporte quelques détails sur son prochain smartphone milieu de gamme.

Galaxy Note 20 Ultra : le fleuron de Samsung se dévoile par erreur, et ça semble prometteur

Galaxy Note 20 Ultra : le fleuron de Samsung se dévoile par erreur, et ça semble prometteur Le site Samsung Russie aurait publié par erreur des images du Galaxy Note 20 Ultra.

Windows 10 2004 : les nouveautés en images

Windows 10 2004 : les nouveautés en images La version 2004 de Windows 10 apporte plusieurs changements et améliorations par le biais de la mise à jour de mai 2020, faisons le tour en images de la 10eme mise à jour de Windows 10.

Parrot ANAFI : le fabricant français s'attaque de front à son principal concurrent DJI

Parrot ANAFI : le fabricant français s'attaque de front à son principal concurrent DJI « Ne faites pas confiance aux drones chinois », voilà l'idée qui ressort de la présentation du nouveau drone ANAFI USA de Parrot.

Netflix : France vs USA, quels films et séries en moins au catalogue et faut-il s'équiper d'un VPN ?

Netflix : France vs USA, quels films et séries en moins au catalogue et faut-il s'équiper d'un VPN ? MàJ 02/07 - Vous le savez peut-être, le catalogue de Netflix France est moins bien doté que celui de la version américaine de la plateforme de SVoD. Comment l'expliquer et quels films et séries manquent à l'appel ? Faut-il souscrire à un VPN pour en profiter ? Faisons le point.

Pourquoi Bose et Sony ont tout à craindre du nouveau son surround des AirPods Pro

Pourquoi Bose et Sony ont tout à craindre du nouveau son surround des AirPods Pro Les AirPods Pro bénéficient d'un son surround simulé et cette nouvelle fonctionnalité pourrait aussi être la botte secrète du futur casque audio AirPods Studio qui alimente la rumeur.