Netflix : 3 séries et films aussi surprenants qu'inattendus à regarder ce week-end

Netflix : 3 séries et films aussi surprenants qu'inattendus à regarder ce week-end

La liste des nouveautés du mois de janvier sur Netflix ne vous a pas permis de trouver votre bonheur ? Pas de problème, nos sélections du week-end sont là pour vous aider à combler ce manque. Comme vous le savez sans doute, les films et séries valant le détour ne manquent pas sur Netflix et il nous en reste pléthore à vous conseiller. 

Cette semaine, intéressons nous aux programmes originaux surprenants de la plateforme. Ils ne payent pas forcément de mine et ne font pas partie des plus connus du catalogue du service de SVOD, mais si vous décidez de leur donner une chance, vous ne devriez pas être déçu. 



1. Le parfum : fumet tue  7.1/105,810 votes

En bref

Dans un pensionnat allemand, six adolescents se rapprochent grâce à une passion commune : le parfum. Les flagrances les obsèdent, et ils se rêvent tous en Grenouille, le héros du roman bien connu de Patrick Süskind (Le Parfum). Plus de vingt ans plus tard, l'une des membres du groupe est brutalement assassiné, son corps sauvagement mutilé comme si on avait voulu en extraire l'essence. La tourmentée inspectrice Nadja Simon décide alors de mener l'enquête, sans savoir qu'elle s'apprête à déterrer des secrets enfouis duis longtemps dans le passé. Et si les anciens amis avaient tous bien plus à cacher qu'ils ne laissent paraître ?

L'avis de CNET  

Une série allemande sortie dans l'indifférence totale, ou presque, il y a quelque temps. Si elle en rrend le nom, ce n'est pas une adaptation du célèbre roman de Patrick Süskind, plutôt un hommage. Les adolescents, héros de l'intrigue et suspects potentiels, vouent un étonnant culte au parfum, comme le tourmenté Grenouille de l'œuvre de l'écrivain allemand. Très vite, le ton est donné : Le Parfum joue sur le mystère et le glauque pour séduire et dès l'épisode pilote, le charme opère, même s'il faut accter de ne pas tout comprendre pour apprécier. L'enquête est prenante et bien menée, en partie grâce Nadja Simon, inspectrice au moins aussi tourmentée que le meurtrier qu'elle traque. 

Son personnage ajoute de la profondeur au show, et ajoute encore un peu plus de malsain à une ambiance qui n'en manquait déjà pas. Le scénario, très bon, tient en haleine jusqu'au bout, même si l'épilogue déçoit. On espérait une fin en apothéose et nous obtenons malheureusement une dénouement sans queue ni tête. C'est peut-être le seul vrai rroche que nous ferons à la série. Certes, Le Parfum ne plaira pas à tout le monde. Malsain, glauque, mystérieux et parfois un peu trop contemplative, la production Netflix ne correspond pas franchement aux canons habituels des gros succès de la plateforme. Elle n'en reste pas moins de très bonne facture et nous vous conseillons d'y jeter un coup d'œil.

Pour avoir un aperçu de la série, regardez cette bande-annonce : 

2. 3% : la lutte des classes  8.1/10114,108 votes

En bref 

Dans un futur plus ou moins proche, la société est divisée en 2 : l'élite (3 % de la population) et les pauvres (tout le reste). Ici pas de "self made men" , méritocratie ou d'ascenseur social, pour pouvoir faire partie des privilégiés, il n'y a qu'une seule solution : participer au Processus et réussir sa série d'épreuves éprouvantes. À leur majorité, les jeunes adultes n'auront qu'une seule chance de réussir et certains sont prêts à tout pour y parvenir. Mais les chances sont minces, seuls verront le bout du tunnel et les plus hautes strates de la société. 

L'avis de CNET 

Netflix a souvent le nez creux dans ses investissements internationaux et la série brésilienne 3% en est un bel exemple. Faire une dystopie était pourtant très ambitieux : le succès d'Hunger Games, Le Maître du Haut Château, ou La Servante écarlate place la barre très haute pour ces récits d'anticipation et/ou de science-fiction. Le moins que l'on puisse dire est que le show de Netflix s'en sort avec les honneurs. Sans révolutionner le genre, il se révèle intriguant et savamment orchestré. Elle montre les deux côtés du "mur", le versant des privilégiés au service d'un système défaillant et celui des pauvres, plein d'espoir mais aussi de vices. 

La série n'est pas manichéenne pour un sou. Elle ne glorifie pas les laissés-pour-compte et ne se contente pas d'étriller les hautes strates de cette cruelle société "idéale". Il y a du suspense, de la tension, des rebondissements et on se laisse facilement prendre au jeu, notamment parce que l'intrigue est bien ficelée. Notons aussi que plupart des personnages sont bien développés, et surtout bien incarnés par de jeunes acteurs convaincants. Bref, si vous ne connaissiez pas 3%, nous ne serions pas surpris de vous voir regarder les trois premières saisons d'une traite.     

Le trailer de la première saison est à découvrir ci-dessous :  

3. Dolemite is my name : sa vie, son œuvre  7.3/1032,725 votes

En bref

Les seventies aux États-Unis. Après avoir été mis de côté par les studios hollywoodiens, le talentueux humoriste et comédien Rudy Ray Moore décide de prendre les choses en main en se lançant dans la production de ses propres œuvres. Alors que la Blaxploitation prend de l'ampleur, il invente et incarne le personnage du proxénète Dolemite qui lui vaudra succès et reconnaissance. 

L'avis de CNET

Première chose qui nous vient à l'esprit devant Dolemite is my name : c'est un plaisir de revoir Eddy Murphy à l'écran après sa pause de presque dix ans loin des plateaux de tournage. La seconde : il a bien choisi le film qui marque son retour. Le biopic romancé et surtout réussi de la vie de Rudy Ray Moore donne l'opportunité à l'emblématique acteur comique de montrer qu'il en a encore sous le pied. Sa prestation rend bien justice à l'excentrique figure de la Blaxploitation des années 1970 et n'est sans doute pas étranger à la bonne impression que Dolemite is my name nous a laissé. 

Si la trajectoire du personnage est intéressante, la description de son époque et des chemins détournés qu'il est forcé de prendre pour accéder à la célébrité le sont encore plus. Même si ce n'est pas un film historique à proprement parler, il donne un aperçu de son époque eu du courant culturel de la Blaxploitation. Le long-métrage est drôle, sans trop en faire, même si toutes les blagues lancés à la volée par Rudy Ray Moore alias Dolemite ne font pas mouche. On lui tout de même pardonne volontiers. Avec sa bande-son funky et son ambiance feel good, Dolemite is my name vous donnera le sourire. Que demander de plus pour passer un bon moment ce week-end ?

Retrouvez la bande-annonce du long-métrage ici :  

À lire aussi : 

Séries et films Netflix : les nouveautés du catalogue ce mois-ci

(function(d,s,id){var js,stags=d.getElementsByTagName(s)[0];if(d.getElementById(id)){return;}js=d.createElement(s);js.id=id;js.src="https://ia.media-imdb.com/images/G/01/imdb/plugins/rating/js/rating.js";stags.parentNode.insertBefore(js,stags);})(document,"script","imdb-rating-api");


à lire aussi Séries et films Netflix : les nouveautés du catalogue ce mois-ci

Lire l'article sur cnetfrance.fr

Sony dévoile ses nouveaux Xperia 1 II et 10 II, voici tout ce qu'il faut savoir

Sony dévoile ses nouveaux Xperia 1 II et 10 II, voici tout ce qu'il faut savoir Attendues pour le Mobile World Congress de Barcelone, les nouveautés smartphone de Sony ont finalement été présentées sur le Web via une conférence diffusée sur YouTube.

Quand un dealer perd (bêtement) 53 millions de dollars en bitcoin

Quand un dealer perd (bêtement) 53 millions de dollars en bitcoin Les codes d’accès aux portefeuilles numériques contenant l’argent étaient imprimés sur papier et cachés dans un étui pour canne à pêche. Après l’emprisonnement du trafiquant, le propriétaire de son appartement a fait du ménage et tout est parti à la benne…

Netflix : séries, films... trois belles surprises du catalogue à découvrir ce week-end

Netflix : séries, films... trois belles surprises du catalogue à découvrir ce week-end Netflix, ses films, ses séries, ses documentaires… chaque week-end, c'est la même rengaine : vous épluchez le catalogue à la recherche de contenus de qualité à vous mettre sous la dent. Pour vous aider, voici notre sélection de trois pépites à regarder sans hésiter sur la plateforme de streaming.

Samsung : l’usine produisant le Galaxy Z Flip fermée en raison d'une infection au coronavirus

Samsung : l’usine produisant le Galaxy Z Flip fermée en raison d'une infection au coronavirus Un employé de la division chargée de la production des smartphones a contracté le coronavirus. Située en Corée du Sud, l’usine restera fermée jusqu’à aujourd’hui.

Bon plan forfait mobile : les promos RED by SFR qui valent (vraiment) le coup

Bon plan forfait mobile : les promos RED by SFR qui valent (vraiment) le coup L'opérateur sans engagement poursuit sa logique de promos à tout va, mais tout n'est pas bon à prendre. Voici les offres forfaits mobile et fixe qui ont retenu notre attention ce week-end.

Google explique pourquoi les Huawei P40 n'auront pas droit à ses applis

Google explique pourquoi les Huawei P40 n'auront pas droit à ses applis Le géant américain déconseille l’installation de ses applications sur les terminaux Huawei.