Mirai : quand les créateurs du botnet travaillent pour le FBI pour contrer les cyberattaques

Mirai : quand les créateurs du botnet travaillent pour le FBI pour contrer les cyberattaques

Trois jeunes pirates informatiques sont passés de la certitude d’être « intouchables » à apporter leur aide au FBI pour empêcher de futures cyberattaques. Ce trio à l’origine du botnet Mirai, l’un des logiciels malveillants les plus puissants jamais conçus, travaille duis plus d’un an avec le bureau fédéral d’enquête. Et selon des documents judiciaires qui viennent d’être déposés, le gouvernement américain recommande que les jeunes pirates continuent à aider le FBI au lieu d’effectuer une peine de 5 ans de prison et de payer 250.000 dollars d’amende.

« En travaillant avec le FBI, les accusés ont aidé à contrecarrer des cyberattaques potentiellement dévastatrices et ont développé des stratégies concrètes pour atténuer les nouvelles méthodes d’attaque », peut-on lire dans ce document. « Les informations fournies ont été utilisées par des membres de la communauté de la cybersécurité pour protéger les systèmes américains et Internet dans son ensemble. »

A l’origine, l’agent de probation chargé de l’affaire avait recommandé que les trois jeunes soient condamnés à 5 ans de mise à l’épreuve et 200 heures de travaux d’intérêt général. Mais les procureurs ont demandé que les TIG soient portés à 2.500 heures, ce qui inclurait « la poursuite du travail avec le FBI sur les questions de cybercriminalité et de cybersécurité ». Les accusés devraient être condamnés par un juge fédéral en Alaska.



Rehab pour les hackers

Les gouvernements ont opté pour une nouvelle approche avec les jeunes hackers qui commettent leur premier crime qui consiste à les réhabiliter en les recrutant pour lutter contre de futures cyberattaques. Dans le cas de Mirai, Josiah White, Paras Jha et Dalton Norman, les créateurs du botnet, étaient âgés de 18 à 20 ans lorsqu’ils ont lancé ce malware pour faire tomber les serveurs Minecraft de leurs rivaux avec un attaque par déni de service distribué. Ces attaques DDoS saturent les serveurs web de requêtes jusqu’à ce qu’ils plantent. Mirai a pris le contrôle de centaines de milliers d’ordinateurs et d’appareils connectés tels que des caméras de sécurités et des enregistreurs pour les utiliser lors de cyberattaques.

Dans une conversation citée dans la procédure en cours, Paras Jha se vante auprès de Josiah White d’être un « dieu hacker intouchable ». Mirai a engendré quelques-unes des plus vastes attaques DDoS jamais vies, notamment celle de 2016 qui a causé des pannes mondiales sur le web. Les trois accusés n’étaient pas directement à l’origine de ces attaques car en fait, ils vendaient des accès à Mirai pour des milliers de dollars.



Aider le FBI

Les trois hackers ont plaidé coupable en décembre dernier, mais ils collaboraient avec le FBI duis 18 mois, avant même d’avoir été inculpés. Au cours de cette période, ils ont notamment travaillé avec des agents du FBI pour débusquer des botnets et concevoir des outils, dont un programme d’analyse de cryptomonnaies.

En mars, ils ont aidé à stopper l’attaque DDoS Memcached qui bombardait les serveurs avec un téraoctet de trafic pour les faire tomber. Dans un document judiciaire, les avocats estiment que « l’impact sur la stabilité et la résilience de l’Internet global aurait pu être profond. En raison du travail rapide des accusés, la taille et la fréquence des attaques DDoS de Memcache ont été rapidement réduites de sorte qu'en quelques semaines, les attaques utilisant Memcache étaient fonctionnellement inutiles. »

Selon les autorités américaines, le trio de hackers a aussi contribué à réduire significativement le nombre d’attaques DDoS pendant la période de Noel 2017. Ils ont également collaboré à des enquêtes internationales et permis l’identification de pirates à la solde d’États.



Josiah White, et Dalton Norman

Paras Jha travaille désormais pour une entrrise de cybersécurité en Californie tout en poursuivant ses études. Dalton Norman continue à collaborer avec le FBI en parallèle de son cursus à l’université de la Nouvelle Orléans et Josiah White a rejoint l’entrrise familiale.


à lire aussi Quel antivirus choisir en stembre 2019 ?

Lire l'article sur cnetfrance.fr

iPhone 6s et 6s Plus : Apple met en place un programme de réparation gratuit

iPhone 6s et 6s Plus : Apple met en place un programme de réparation gratuit Certains modèles fabriqués entre octobre 2018 et août 2019 sont touchés par une défaillance du système d'allumage.

Idée de sortie à Paris : Mutations, le théâtre immersif teinté d’horreur et de VR

Idée de sortie à Paris : Mutations, le théâtre immersif teinté d’horreur et de VR Dans les sous-sols de Geekopolis se cache une base de recherche biologique ultra secrète. Quand les communications sont coupées, c’est à vous de résoudre le mystère en navigant entre décors de cinéma, acteurs effrayants, assez d’énigmes pour user vos cellules grises et de l’action digne des meilleurs FPS.

Une vidéo montre le Samsung Galaxy Fold résister à 120 000 pliures avant de ne plus fonctionner

Une vidéo montre le Samsung Galaxy Fold résister à 120 000 pliures avant de ne plus fonctionner Le smartphone pliable de Samsung a résisté à 120 000 ouvertures-fermetures avant de ne plus fonctionner.

SFR vs. Free : quelle offre fibre choisir entre la RED box et la Freebox Mini 4K ?

SFR vs. Free : quelle offre fibre choisir entre la RED box et la Freebox Mini 4K ? Du côté de la fibre optique cette semaine, nous opposons la RED Box de SFR à la Freebox Mini 4K de Free, deux abonnements complets actuellement en promotion.

Windows 10 Build 18995 : déverrouiller le système avec un code PIN même en mode sans échec

Windows 10 Build 18995 : déverrouiller le système avec un code PIN même en mode sans échec La dernière build de développement de Windows 10 de la branche 20H1 apporte une seule nouveauté marquante qui facilite l'ouverture des sessions en mode sans échec.

Adobe lance Photoshop et Premiere Elements 2020, toujours plus dopés à l'IA

Adobe lance Photoshop et Premiere Elements 2020, toujours plus dopés à l'IA Vendus sous licence permanente et non par abonnement, Photoshop Elements et Premiere Elements sont désormais disponibles en version 2020. Cette année, les logiciels de retouche d'image et de montage vidéo pour débutants se voient de nouveaux améliorés par une dose d'intelligence artificielle.