Mirai : quand les créateurs du botnet travaillent pour le FBI pour contrer les cyberattaques

Mirai : quand les créateurs du botnet travaillent pour le FBI pour contrer les cyberattaques

Trois jeunes pirates informatiques sont passés de la certitude d’être « intouchables » à apporter leur aide au FBI pour empêcher de futures cyberattaques. Ce trio à l’origine du botnet Mirai, l’un des logiciels malveillants les plus puissants jamais conçus, travaille duis plus d’un an avec le bureau fédéral d’enquête. Et selon des documents judiciaires qui viennent d’être déposés, le gouvernement américain recommande que les jeunes pirates continuent à aider le FBI au lieu d’effectuer une peine de 5 ans de prison et de payer 250.000 dollars d’amende.

« En travaillant avec le FBI, les accusés ont aidé à contrecarrer des cyberattaques potentiellement dévastatrices et ont développé des stratégies concrètes pour atténuer les nouvelles méthodes d’attaque », peut-on lire dans ce document. « Les informations fournies ont été utilisées par des membres de la communauté de la cybersécurité pour protéger les systèmes américains et Internet dans son ensemble. »

A l’origine, l’agent de probation chargé de l’affaire avait recommandé que les trois jeunes soient condamnés à 5 ans de mise à l’épreuve et 200 heures de travaux d’intérêt général. Mais les procureurs ont demandé que les TIG soient portés à 2.500 heures, ce qui inclurait « la poursuite du travail avec le FBI sur les questions de cybercriminalité et de cybersécurité ». Les accusés devraient être condamnés par un juge fédéral en Alaska.



Rehab pour les hackers

Les gouvernements ont opté pour une nouvelle approche avec les jeunes hackers qui commettent leur premier crime qui consiste à les réhabiliter en les recrutant pour lutter contre de futures cyberattaques. Dans le cas de Mirai, Josiah White, Paras Jha et Dalton Norman, les créateurs du botnet, étaient âgés de 18 à 20 ans lorsqu’ils ont lancé ce malware pour faire tomber les serveurs Minecraft de leurs rivaux avec un attaque par déni de service distribué. Ces attaques DDoS saturent les serveurs web de requêtes jusqu’à ce qu’ils plantent. Mirai a pris le contrôle de centaines de milliers d’ordinateurs et d’appareils connectés tels que des caméras de sécurités et des enregistreurs pour les utiliser lors de cyberattaques.

Dans une conversation citée dans la procédure en cours, Paras Jha se vante auprès de Josiah White d’être un « dieu hacker intouchable ». Mirai a engendré quelques-unes des plus vastes attaques DDoS jamais vies, notamment celle de 2016 qui a causé des pannes mondiales sur le web. Les trois accusés n’étaient pas directement à l’origine de ces attaques car en fait, ils vendaient des accès à Mirai pour des milliers de dollars.



Aider le FBI

Les trois hackers ont plaidé coupable en décembre dernier, mais ils collaboraient avec le FBI duis 18 mois, avant même d’avoir été inculpés. Au cours de cette période, ils ont notamment travaillé avec des agents du FBI pour débusquer des botnets et concevoir des outils, dont un programme d’analyse de cryptomonnaies.

En mars, ils ont aidé à stopper l’attaque DDoS Memcached qui bombardait les serveurs avec un téraoctet de trafic pour les faire tomber. Dans un document judiciaire, les avocats estiment que « l’impact sur la stabilité et la résilience de l’Internet global aurait pu être profond. En raison du travail rapide des accusés, la taille et la fréquence des attaques DDoS de Memcache ont été rapidement réduites de sorte qu'en quelques semaines, les attaques utilisant Memcache étaient fonctionnellement inutiles. »

Selon les autorités américaines, le trio de hackers a aussi contribué à réduire significativement le nombre d’attaques DDoS pendant la période de Noel 2017. Ils ont également collaboré à des enquêtes internationales et permis l’identification de pirates à la solde d’États.



Josiah White, et Dalton Norman

Paras Jha travaille désormais pour une entrrise de cybersécurité en Californie tout en poursuivant ses études. Dalton Norman continue à collaborer avec le FBI en parallèle de son cursus à l’université de la Nouvelle Orléans et Josiah White a rejoint l’entrrise familiale.


à lire aussi Quel est le meilleur antivirus en mai 2020 ?

Lire l'article sur cnetfrance.fr

Netflix : 3 excellentes séries curieuses et captivantes à découvrir dès ce week-end

Netflix : 3 excellentes séries curieuses et captivantes à découvrir dès ce week-end Visionner une bonne série sur Netflix ? Une rituel prisé par nombre d'entre nous le week-end. Pour vous aider à trouver le programme parfait au catalogue de la plateforme de streaming par abonnement (SVoD), voici trois pépites à visionner sans hésiter.

Coronavirus (Covid-19) : comment nettoyer et désinfecter efficacement votre smartphone

Coronavirus (Covid-19) : comment nettoyer et désinfecter efficacement votre smartphone Mise à jour le 15/05/2020. Les lingettes désinfectantes sont déclarées sans danger pour les écrans de téléphone, mais il existe encore des produits chimiques dangereux que vous devez éviter d'utiliser lorsque vous nettoyez votre smartphone.

Google Chrome va bloquer les publicités qui siphonnent l’autonomie et les performances

Google Chrome va bloquer les publicités qui siphonnent l’autonomie et les performances Google va commencer à tester la suppression par Chrome des publicités trop gourmandes en ressources qui nuisent à l’autonomie et aux performances. La fonction sera intégrée au navigateur en août prochain.

Forfait mobile à 10€ (et moins) lequel choisir ?

Forfait mobile à 10€ (et moins) lequel choisir ? Sur le terrain du forfait mobile à pas cher on retrouve NRJ Mobile avec 100 Go à 9,99€ durant 12 mois et la Poste Mobile avec un forfait mobile 30 Go à 9,99€ sans condition de durée. Quel forfait répondra le mieux à vos besoins ? Fight...

Déconfinement : l'auto-attestation numérique pour les transports en commun est disponible

Déconfinement : l'auto-attestation numérique pour les transports en commun est disponible Un générateur permet de remplir l'auto-attestation (numérique) nécessaire pour l'usage des transports en commun en Île-de-France pendant les heures de pointe.

Déconfinement : faire son propre gel hydroalcoolique ? Pourquoi ce n'est pas toujours une si bonne idée

Déconfinement : faire son propre gel hydroalcoolique ? Pourquoi ce n'est pas toujours une si bonne idée MàJ 18/05 - Le saviez vous : il est facile de se tromper dans les dosages en fabriquant soi-même du désinfectant pour les mains. Il n'est pas donc pas forcément recommandé de se lancer dans la préparation maison de cette solution hydroalcoolique à la maison.