Live stream et IPTV illégale : la HADOPI s'inquiete mais ne peut pas faire grand chose

Live stream et IPTV illégale : la HADOPI s'inquiete mais ne peut pas faire grand chose

La Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet (HADOPI) s'intéresse a un "nouveau" phénomène, la consommation illicite de contenus audiovisuels en direct et notamment le piratage de contenus sportifs (Ligue des champions, Coupe du Monde, NBA, etc). Selon une étude réalisée avec l'institut ifop, 24 % des internautes accèdent illégalement à des programmes TV en direct. 17 % utilisent des sites de live streaming, 14 % passent par les réseaux sociaux et 5 % via un boîtier ou une application IPTV.

IPTV illégale : ou comment accéder à 1400 chaînes de TV et 1600 films VOD pour 25 euros par an

Sans surprise, la majorité (54%) des utilisateurs de boîtiers IPTV indiquent s'être désabonnés d'une offre légale. Un pourcentage qui passe à 45% pour les live streamers. Cette pratique se serait rapidement développée duis la Coupe du Monde de football de 2018 qui n'était pas entièrement retransmise sur les chaînes en clair. On peut également faire un parallèle avec le fractionnement de l'offre opéré ces dernières années lors de la renégociation des droits de diffusion pour les principales compétitions de football.

L'étude met également en avant les risques potentiels pour les utilisateurs ; virus, malwares et publicités intempestives : "40 % des utilisateurs sont confrontés à des bugs ou à des problèmes techniques, 36 % savent qu’ils peuvent être victimes d’un virus informatique.". Pour ce qui est d'éventuelles sanctions, rien n'est encore défini : "en lien avec les détenteurs de droits, notamment les chaînes de télévision, la Haute Autorité apporte son expertise technico-juridique en vue de favoriser la mise en place d’actions permettant d’assurer une protection, efficace et pérenne, de la création sur Internet". Et au-delà des sanctions, encore faut-il identifier les utilisateur d'IPTV illégale, si l'efficacité de l'autorité publique dans la lutte du piratage peer-to-peer fut discutable, La Hadopi reconnait qu'elle est complétement démunie face à l'IPTV

à lire aussi Les meilleures banques en ligne du moment - mai 2020

Lire l'article sur cnetfrance.fr

Facebook instaure le télétravail permanent pour les salariés qui le souhaitent

Facebook instaure le télétravail permanent pour les salariés qui le souhaitent Le réseau social rejoint d’autres grandes entreprises de la Silicon Valley, dont Twitter, qui ont décidé d’adopter le télétravail.

Google Pixel 5 : un positionnement plus accessible, mais pas sans compromis ?

Google Pixel 5 : un positionnement plus accessible, mais pas sans compromis ? Le Google Pixel 5 ne serait pas animé par un SoC haut de gamme Snapdragon 865.

Netflix, OCS, Disney+, Prime Video : 5 films cultes à voir pour parfaire sa culture cinéma

Netflix, OCS, Disney+, Prime Video : 5 films cultes à voir pour parfaire sa culture cinéma Sur Netflix, Prime Video, Disney+, OCS et les autres, les classiques du cinéma ne manquent pas. Et parce qu'il y a des films à voir absolument dans une vie, la rédaction vous propose cinq valeurs sûres du catalogue des principales plateformes de streaming par abonnement (SVoD).

Lenovo IdeaPad Duet : prise en main d'un Chromebook au format tablette

Lenovo IdeaPad Duet : prise en main d'un Chromebook au format tablette Cette tablette 10 pouces avec clavier détachable sous Chrome OS est un bon compagnon de travail et de jeu ultraportable.

Néobanques : cette grosse amende que vous risquez si vous ne déclarez pas votre compte aux impôts

Néobanques : cette grosse amende que vous risquez si vous ne déclarez pas votre compte aux impôts Parmi toutes les néobanques, certaines pourraient vous valoir quelques démêlés avec l’administration fiscale. Avec une amende à la clé particulièrement salée. On vous explique lesquelles et pourquoi.

Dark data : pourquoi vos vieilles photos saccagent l’environnement

Dark data : pourquoi vos vieilles photos saccagent l’environnement Après le dark web, voici les dark datas. Des données d’entreprise inexploitées, mais aussi que vous, à votre échelle, avez peut-être oublié et qui restent stockées dans le cloud. Bien qu’inutilisées, elles ont pourtant un lourd impact sur l’environnement.