L'écran Mirasol fait sa première apparition sur un e-Reader

L'écran Mirasol fait sa première apparition sur un e-Reader

Alors qu'on avait pu voir la technologie Mirasol sur un prototype au CES 2011 en Janvier dernier, les nouvelles se faisaient rares concernant cet écran. Il est désormais visible de nouveau, mais cette fois-ci, on n'en est plus au stade du prototype.



L'écran Mirasol dans un e-Reader

Le Kyobo eReader intègre donc l'écran tant attendu de Mirasol, qui va permettre au reader de jouer à la fois la carte de l'écran sans rétro-éclairage, qui propose une expérience de confortable pour les yeux, et celle de la vidéo et de la couleur.


C'est donc un e-Reader avec des compétences de tablette qui est proposé, même si le Kyobo communique plutôt sur la dimension lecture. A l'usage, en dehors de l'agrément général lié à l'arrivée de la couleur, il sera possible d'accéder à de nouveaux usages, qu'il s'agisse bien sûr de la lecture de vidéos, mais aussi de l'accès à des ouvrages enrichis d'éléments multimédia ou encore à la BD.

En général, les utilisateurs doivent choisir entre tablette ou reader, et doivent faire un compromis soit sur le confort visuel, soit sur les fonctionnalités. Avec l'écran Mirasol, l'espoir est d'aller plus loin.

Le Kyobo e-Reader est aussi une surprise, dans le sens où Qualcomm vient de laisser entendre que la production de masse de l'écran ne démarrerait que dans la deuxième moitié de l'année 2012 dans l'usine toute neuve de Qualcomm qui vient d'y investir 1 milliard de dollars. On s'attendait donc à de attendre cette date pour le lancement par une marque, ou au moins le CES 2012 pour apercevoir les premiers modèles.

La commercialisation du Kyobo e-Reader a d'ailleurs déjà commencé en Corée, même s'il ne faut pas s'attendre à ce qu'il soit disponible à l'international à mon avis, au moins pour l'instant.

C'est donc une confirmation pour tous ceux qui se demandaient si l'écran finirait pas être proposé.



Des spécifications techniques adaptées à la technologie Mirasol

L'écran Mirasol installé sur le Kyobo eReader est un écran 5,7 pouces (on reste donc dans les dimensions de départ proposées par Mirasol) proposant une définition XGA de 1024 x 768 pixels (comme l'iPad).

L'écran tactile comporte un autre élément intéressant : un éclairage LED frontal. Celui-ci se compose de quelques LED installées dans les bords de l'appareil, et qui permettent de compenser des conditions de luminosité faible. C'est un bon point pour un appareil qui ne comporte pas de rétro-éclairage.

Le Kyobo eReader est aussi équipé d'un processeur puissant Snapdragon S2 de 1 GHz, développé par Qualcomm aussi, ce qui devrait donc garantir une bonne compatibilité avec l'écran. Les ingénieurs ont du travailler à optimiser le duo processeur-écran.

Autre point à noter : le système d'exploitation s'appuie sur Android en version 2.3. Enfin, l'autonomie devrait être similaire à celle que l'on trouve sur des écrans à encre électronique (à condition de ne pas abuser du rétro-éclairage ou de la vidéo à mon avis).



Rappel sur la technologie Mirasol

La technologie Mirasol est une micro-technologie qui utilise le principe de réfraction de la lumière qui crée par exemple les couleurs des ailes de papillon (le logo de la marque, qui s'est inspiré de ce fonctionnement pour ses recherches).

 

Le principe est consiste à utiliser une membrane réfléchissante dans l'écran, qui forme une sorte de micro-miroir indépendant pour chaque sous-pixel. En fonction de sa distance par rapport à l'écran (position ouverte ou fermée), l'écran réfléchissant sera en position de refléter ou pas la lumière à travers un filtre couleur. En mode fermé, on aura un pixel noir, et en mode ouvert, on aura un pixel de couleur. L'ensemble des sous-pixels crée des pixels qui eux-mêmes forment l'image finale.

Le déplacement de l'ensemble des "miroirs" est possible pour l'instant à la vitesse de 30 images / seconde, et permet de générer une image sans avoir besoin de rétro-éclairage. 

Cette technologie a un concurrent, Liquavista, assez sérieux pour avoir été racheté il y a plusieurs mois par Samsung. La technologie Liquavista produit elle aussi une image pixel par pixel, mais en utilisant une huile capable de se dilater ou de se rétracter sous une impulsion électrique (mode ouvert / fermé).

D'autres technologies seraient aussi en préparation dans certains laboratoires avec une idée similaire : créer une image sans utiliser de rétro-éclairage, et donc proposer des écrans enfin adaptés à la lecture.



L'avenir pour l'écran Mirasol

L'arrivée du Kyobo eReader signifie d'abord que Qualcomm est tout à fait prêt à la commercialisation de son écran Mirasol. Comme l'ont donc dit certaines personnes chez Qualcomm, on peut s'attendre à voir l'écran arriver chez plusieurs acteurs d'ici fin 2012. Des modèles de test seraient d'ailleurs en possession de fabricants de readers. On se prend à rêver que de grandes marques utilisent cette technologie, qui d'ailleurs devrait aussi arriver sur smartphone. Il semble qu'il soit plus compliqué d'intégrer la technologie Mirasol sur des écrans de taille supérieure à 5,7 pouces, et ce duis le début.

Le prix de 349.000 KRW positionnerait l'appareil autour de 310 $ ou 230 € s'il était commercialisé, et si les prix restaient tels quels, ce qui n'est jamais le cas. Mais cela démontre qu'il est possible de fabriquer des appareils équipés de l'écran Mirasol à un prix correct, et ce alors même qu'il vient de sortir sur le marché. C'est un élément intéressant pour l'avenir, car le risque aurait été de voir arriver des appareils couleur, mais trop chers.

Il faudra d'abord voir comment évolue l'écran Mirasol, car il n'en serait qu'à ses débuts, et les équipes travailleraient activement à améliorer les couleurs. On peut donc penser qu'à l'instar de l'encre électronique, l'écran Mirasol va évoluer, année après année.

On devrait en tout cas avoir quelques annonces dans les mois qui viennent.

Images : Qualcomm 

Voir l'avis de Blogeee.net sur la commercialisation de ce premier écran Mirasol


à lire aussi Liseuses 2019 : notre comparatif et ce qu'il faut savoir pour bien acheter

Lire l'article sur cnetfrance.fr

Windows 10 installé sur 825 millions d'appareils et autres chiffres Microsoft

Windows 10 installé sur 825 millions d'appareils et autres chiffres Microsoft Microsoft n'a pas communiqué sur le nombre de machines sous Windows 10 et ses autres produits depuis le mois de mars dernier mais des documents internes nous livrent quelques chiffres.

Ces start-ups qui veulent vous rendre immortels en vous changeant en IA

Ces start-ups qui veulent vous rendre immortels en vous changeant en IA Nos traces laissées en ligne nous survivront-elles ? Avec le Web, aurons-nous demain une seconde vie 2.0 après la mort ? Des startups veulent utiliser les données que vous laissez derrière vous en ligne pour créer une "copie" virtuelle de vous-même. Afin qu'elle parle à vos proches, voire vous rende immortel.

La construction d'un ordinateur quantique : au-delà des coups de pub, un joli casse-tête

La construction d'un ordinateur quantique : au-delà des coups de pub, un joli casse-tête Non, les ordinateurs quantiques ne débarqueront pas demain. Si les géants du Web se font la course et comptent bien créer le plus vite possible une technologie capable de résoudre des problèmes inaccessibles à nos superordinateurs actuels, force est de constater que le chemin sera probablement long avant de les voir fonctionner réellement.

Intel ouvre trois laboratoires dans le cadre du projet Athena

Intel ouvre trois laboratoires dans le cadre du projet Athena Ils permettront de tester les composants pour produire la prochaine génération d'ultrabooks qui arrivera après 2020.

Devolo dLan Wi-Fi Outdoor : étendez votre WiFi jusque dans le jardin

 Devolo dLan Wi-Fi Outdoor : étendez votre WiFi jusque dans le jardin Le boîtier devolo dLan Wi-Fi Outdoor est conçu pour offrir à l'extérieur, une qualité de connexion comparable à celle dont vous bénéficiez à proximité de votre box Internet. Une solution simple et rapide à mettre en œuvre.

Quoi que vous fassiez, Amazon conservera vos conversations avec Alexa

Quoi que vous fassiez, Amazon conservera vos conversations avec Alexa Même si l’on supprime l’historique des enregistrements vocaux des échanges avec l’assistant Alexa, leurs transcriptions sous forme textuelle perdurent sur les serveurs d’Amazon.