Julian Assange inculpé pour espionnage par les États-Unis

Julian Assange inculpé pour espionnage par les États-Unis

L’affaire pourrait avoir des conséquences majeures pour la liberté de la presse. Aux États-Unis, le ministère de la Justice vient d’annoncer 17 nouvelles charges contre Julian Assange qui pour certaines vont toucher aux limites du journalisme face au secret d’État.

Le fondateur de WikiLeaks risque d'être extradé vers les États-Unis après avoir été arrêté en avril à Londres. Les nouvelles accusations sont liées à la loi sur l'espionnage ou  Espionnage Act ainsi qu'à une tentative présumée de pirater le mot de passe d'un ordinateur classifié du gouvernement américain. Le ministère de la Justice a précisé que ces accusations comprenaient l'obtention et la divulgation illégales de documents classifiés, ce qu’il qualifie de « l'une des plus grandes compromissions d'informations classifiées de l'histoire des États-Unis ».



« Julian Assange n’est pas un journaliste »

« Certains disent qu'Assange est un journaliste et qu'il devrait être à l'abri des poursuites », a déclaré John Demers, le procureur général adjoint du ministère de la Justice pour la sécurité nationale. « Julian Assange n'est pas journaliste. La totalité de ses actes énumérés dans l'acte d'accusation le montre clairement. » Les actes en question comprennent la divulgation par WikiLeaks au public d’informations sensibles telles que les noms de sources de l’armée et de la diplomatie américaines. Un fonctionnaire du ministère de la Justice a déclaré que ces fuites avaient mis en danger des personnes travaillant en Iran, en Chine et en Syrie. « Le département d'État a averti M. Assange de ne pas divulguer les noms, ce qu'il a néanmoins fait », a ajouté le responsable.

Le lanceur d’alerte de la NSA, Edward Snowden, s'est prononcé sur ces accusations, estimant dans un tweet que « le ministère de la Justice vient de déclarer la guerre... au journalisme lui-même ».

Ces accusations pourraient créer un précédent pour le gouvernement qui pourrait alors s’en servir contre les journalistes qui fondent leurs articles sur des informations classifiées. Les procureurs affirment qu'Assange a franchi la ligne au-delà de ce que font les journalistes, mais les accusations contenues dans l'acte d’inculpation décrivent des mesures pratiquées par les journaux d’information, comme la publication de documents classifiés.



La bataille de l’extradition ne fait que commencer

Il n'est pas encore certain que le Royaume-Uni extrade Assange vers les États-Unis. Selon le ministère de la Justice, chaque chef d’accusation est passible d'une peine maximale de dix ans. Assange fait face à un total de 18 inculpations en vertu de la loi sur l'espionnage.

En avril, le ministère de la Justice a inculpé Julian Assange de complot en vue de commettre une intrusion informatique, après qu'il aurait accté de casser un mot de passe pour un ordinateur classifié du gouvernement américain. Selon des documents judiciaires, en 2010, Assange aurait communiqué avec Chelsea Manning (alors connu sous le nom de Bradley Manning), à l'époque analyste du renseignement dans l'armée américaine.

Julian Assange et WikiLeaks sont dans le collimateur des autorités duis la fuite de câbles diplomatiques et de documents militaires en 2010. Au cours de la décennie qui a suivi son lancement en 2006, WikiLeaks a publié, selon ses propres chiffres, plus de 10 millions de documents secrets. Les fuites allaient d'une vidéo montrant un hélicoptère Apache américain dans une fusillade lors de la guerre en Irak, tuant deux journalistes en 2007, à des courriels du comité national du parti Démocrate et du président de la campagne d’Hillary Clinton, John Podesta, pendant la campagne présidentielle de 2016.

Sous la mandature de Barack Obama, le ministère de la Justice a refusé de porter plainte contre Julian Assange, au motif que le travail de WikiLeaks pouvait être considéré comme du journalisme. Toutefois, selon les chefs d'accusation révélés hier, les procureurs soutiennent qu'Assange a violé la loi sur l'espionnage en continuant de solliciter des renseignements classifiés et en tentant de les voler. L'acte d'accusation cite notamment une liste des « fuites les plus recherchées » affichée sur le site de WikiLeaks, qui offrait des récompenses pour les informations classifiées. Julian Assange compte se battre contre son extradition vers les États-Unis. Une première audience est prévue le 12 juin.

à lire aussi Amazon Prime : quels sont les avantages du service premium d'Amazon ?

Lire l'article sur cnetfrance.fr

Microsoft retire discrètement une énorme base de données de reconnaissance faciale

Microsoft retire discrètement une énorme base de données de reconnaissance faciale Cette base de données contenant plus de 10 millions d'images a été utilisée par la Chine dans la répression menée contre les musulmans de souche.

Stadia : tout ce qu’il faut savoir sur le service de jeu en streaming de Google

Stadia : tout ce qu’il faut savoir sur le service de jeu en streaming de Google Google a révélé les offres et les tarifs de son futur service de cloud gaming qui sera disponible à partir de novembre dans 14 pays, dont la France.

Windows 10 20H1 : la build 18912 cache quelques fonctionnalités en test

Windows 10 20H1 : la build 18912 cache quelques fonctionnalités en test La dernière build de développement de Windows 10 ne propose officiellement qu'une seule nouveauté mais des fonctionnalités cachées et non annoncées ont aussi été mises en place.

Viande de synthèse et steaks végétaux : une "clean meat" pas si propre ?

Viande de synthèse et steaks végétaux : une "clean meat" pas si propre ? Les start-ups spécialisées dans la fabrication de viande végétale ou synthétique se multiplient. Les arguments en faveur de ces steaks végans / flexitariens sont la réduction des gaz à effets de serre et leurs bien faits pour la santé. Mais est-ce vraiment si bénéfique que cela ? Pas sûr.

Le compteur de vitesse arrive sur Google Maps

Le compteur de vitesse arrive sur Google Maps On vous explique comment l'activer.